Arette, Pyrénées-Atlantiques, France

Acces reservation

Bearn La régionL’hôtel de l’Ours se situe en région Aquitaine, dans le département des Pyrénées Atlantiques (64), en vallée du Barétous.  Frontalier avec l’Espagne, nous nous trouvons dans le Béarn, à deux pas du Pays Basque.

Mises à part les nombreuses traditions culinaires locales (Piperade, garbure, l’axoa, le poulet basquaise, le piment d’espelette) on trouve dans la région de quoi s’abreuver avec le Madiran, le Béarn, le Pacherenc ou le Jurancon, sans oublier le Pacharan (liqueur fabriquée à partir de la macération de prunelles sauvages dans de l’alcool anisé). Après tout cela vous pourrez goûter le fromage local, et pour les gourmands, il y a le gâteau basque ou le gâteau russe (repris par la pâtisserie Artiguarrède à Oloron-Sainte-Marie).

21842858 La régionLe village d’Arette (64570) où se trouve l’hôtel de l’Ours est situé en vallée du Barétous, entre la vallée d’Aspe et la vallée de la Soule. Au sud de la commune, la frontière espagnole et la vallée de Roncal (en particulier la commune d’Isaba) permettent des échanges internationaux de plus en plus importants.

Quelques informations et dates historiques importantes:

  • Maire : Mandat en cours Pierre Casabonne 2008-2014, population 1 092 hab. (2007) – densité 12 hab./km2 -Coordonnées géographiques : 43° 05′ 46″ Nord / 0° 42′ 56″ Ouest -  43.0961, -0.715555555556 – Altitudes mini. 292 m / maxi. 2315 m – Superficie 92,23 km2.
  • Le 13 août 1967, le village d’Arette fut détruit à 80% par un séisme qui tua une personne. L’horloge du clocher de l’église (détruite) indiqua longtemps l’heure exacte du sinistre : 23h10.
  • Le 13 juillet 1375, un traité de paix est signé, la Junte de Roncal : les habitants de Barétous paient un tribut annuel de trois génisses.
  • Le vieux moulin. Situé sur le ruisseau du Virgou, il est le dernier survivant des 47 moulins ayant fonctionné à Arette. Recencé en 1385 par Gaston Fébus, il a été entièrement réhabilité en 2003. C’est l’un des plus vieux édifices d’Arette.
  • Le massif de la Pierre Saint-Martin est l’un des hauts lieux de la spéléologie, offrant le réseau souterrain le plus étendu d’Europe : galeries et salles immenses, torrent souterrain, salle de la Verna à 728 m de profondeur, la plus grande du monde.
  • Le gouffre le plus profond est actuellement le BU56 (profondeur 1 408 m) suivi par le gouffre de la Pierre-St-Martin (profondeur 1 342 m). Gouffres de la Tête-Sauvage, d’Ahuzthéguia, d’Arrigoyena, Minviella.
  • La station se ski de la Pierre Saint Martin s’étend sur 55 hectares entre 1500 et 2200 mètres d’altitude. Ski alpin : 18 pistes balisées. 13 remontées mécaniques : 5 télésièges, 6 téléskis et 2 tapis . Ski de fond et raquettes dans la forêt du Braca, à 2 km de la station : 10 pistes sillonnant entre les sapins .
  • Avec ses 9 223 hectares, c’est une très vaste commune de montagne. Elle culmine à 2 315 mètres d’altitude au Soum de Couy à proximité du Pic d’Anie (2 504 m).
Pour partager :
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région
  • services sprite La région